Test SWITCH

Furi

Par Saurus_no_Haineko - Le 15 janvier 2018

 

Connaissez-vous Shadow of the Colossus ? il s’agit d’un jeu originellement sorti sur PS2, dont le concept est assez singulier. Il va s’agir d’affronter une série de colosses gigantesques, au travers d’un scénario très épuré, à la limite du cryptique, en voyageant au travers d’environnements à la fois magnifique mais vide. Si vous avez l’occasion, penchez-vous sur ce titre, très intéressant sur beaucoup d’aspects. Mais pourquoi parler de Shadow of the Colossus sur un site Nintendo ? Tout simplement parce que Furi est un jeu qui en est un héritier direct. Scénario cryptique, série de boss fight, contemplation, tout y est. Mais ce n’est pas pour autant que le jeu manque d’une âme ou d’intérêt, loin de là… Alors, tirez le sabre au clair, libérez-vous de vos chaînes, et préparez-vous à l’évasion d’une des plus belles prisons que le monde du jeu vidéo ai jamais connu…

 

1) Prison en haute altitude

 

Que raconte Furi ? Difficile de dire. Vous incarnez un étranger, enfermé dans une mystérieuse prison s’élevant dans l’espace au-dessus de la terre. Entre deux séances de torture de la part de votre geôlier, un mystérieux personnage, avec un masque de lapin, vient vous libérer. Un personnage qui ne sera pas sans rappeler un certain Lavio, de Zelda… Votre but, alors, est de vaincre l’intégralité de vos gardiens, champions parmi les champions, armé seulement d’un katana et d’un pistolet-laser.

 

C’est via les monologues de chacun des personnages que l’on va commencer à comprendre ce qui est arrivé à cet étranger que nous incarnons, et les raisons qui ont poussé à son emprisonnement, à son isolement, et à la création d’une prison spécialement bâtie en son honneur. Notre libérateur nous annonce la couleur dès le début du jeu : Il ne faut pas s’attendre à ce que l’on ait toutes les clefs du scénario. Et on comprend vite que ce constat sera vrai, puisque à aucun moment l’étranger que vous incarnez ne parlera pour expliquer ses motivations… Tout sera alors question d’interprétation, jusqu’à la toute fin du jeu qui se montre assez surprenante.

 

2) L’art du duel

 

Furi est un jeu qui se divisera en deux phases de gameplay différentes. Ou plutôt, pour être exact, alternera phase de gameplay et phase de contemplation. Commençons par les plus intéressantes, les combats de boss. En termes de pur gameplay, nous avons là un twin stick shooter. Aucun contrôle sur la caméra, vous vous déplacez avec le stick gauche et tirez avec le stick droit. Vous avec un combo au katana de 4 coups au katana. Il existe aussi un coup chargé du katana. Vous avez la possibilité de parer certaines attaques. Si vous le faites au bon moment, vous avez la possibilité d’enchainer un combo dévastateur sur l’ennemi. Enfin, vous avez une esquive de type dash, qui vous donnes quelques frames d’invincibilité. Tout comme les coups, l’esquive peut être chargée, avec de rendre la portée de votre esquive plus longue.

Pendant un combat de boss, il existe deux phases différentes. Tout d’abord la phase de combat à distance, suivie d’une phase de combat au corps à corps. Dans la première, la caméra est éloignée est vous pouvez utiliser votre pistolet. Dans la seconde, la caméra se rapproche, le déplacement est plus lent, et l’espace de jeu est raccourci. Bien sûr, cet enchaînement peut varier selon les boss, certains étant plus orientés vers du bullet hell, d’autres vers du combat au sabre…

 Ce qu’il faut savoir, c’est que tout est parfaitement mesuré et que Furi fait parti de ces jeux qui nous font du mal, et où on adore ça. Vous allez beaucoup mourir, mais quand vous arriverez à abattre le boss qui vous fait face, ce sera vraiment votre mérite. Le jeu n’étant déjà pas simple en simple mode Furi (normal), mais en mode Furieux (difficile), il devient démoniaque. Petite sucrerie cela dit, vous allez regagner des points de vie en parant des attaques ou via certaines boules d'énergie vertes.

 

 

3) Une contemplation qui saccade 

 

L’autre type de "gameplay", ce sont de longues phases de contemplation, ou votre personnage se contente de marcher dans un couloir de décors d'un côté artistiquement très réussi... Mais du côté technique, c'est là que le jeu révèle ses faiblesses. Aussi ironique que cela puisse paraître, autant le jeu parait plus ou moins propre durant les combats -malgré quelques chutes de framerate- , autant, durant ces longs couloirs narratifs, les failles techniques restent beaucoup plus visibles, et sortent un peu de l'immersion.

Ce n'est que du détail, puisque le coeur du jeu restera largement ses combats hautement jouissifs. Si graphiquement le jeu pourra donc ne pas faire l'unanimité, du côté de la bande-son, Furi frappe fort avec un sound design très travaillé et très réussi. C'est un aspect qui est incontestablement une force du jeu, et qui participe grandement au plaisir masochiste d'un jeu qui propose une grande marge de progresion. 

Pour en finir avec ce test, notez que cette version Switch inclue d'office le DLC (un nouveau boss),  ainsi qu'un nouveau mode speed-run qui lui est pour le moment exclusif. On regrettera peut-être un nombre de boss assez restreint, mais au final, ce regret vient plutôt du fait "qu'on en voudrait plus", et non pas du fait qu'il n'y en a pas assez. Et c'est ça qui marque la réussite de ce qui est sans aucun doute l'un (le) jeu indépendant de ce début d'année sur Switch. 

 

 

8.5
Gros défouloir sadomasochiste complètement assumé, Furi vous plantera un gros coup de sabre dans le dos, et c'est ce qui, paradoxalement, vous plaira. Artistiquement plutôt intéressant, on reconnaîtra volontiers le soin particulier qui a été fait quant à cette version Switch, tout en soulignant malgré tout ses petits écarts techniques. Ce dernier point n'enlevant rien à la vraie réussite que représente Furi, un jeu indépendant pas comme les autres...

  • Des combats nerveux au feeling jouissif
  • Direction artistique et sound-design de qualité
  • Narration cryptique sans trop l'être
  • Portage Switch réussi
  • On en voudrait plus !
  • Quelques faiblesses techniques...
  • ... Notamment hors-combat
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
PUB Gagnez des Jeux
Sondage
[E3 2018] Quelle annonce espérez-vous le plus de la part de Nintendo ?
300 votants
Archives